De Bouche à Oreille fête son 200ème numéro

Le numéro 1 de De Bouche à Oreille est paru au mois de janvier 1997. Nous nous étions alors engagés à faire paraître un bulletin municipal tous les trimestres mais, faute d’annonceurs, cela n’avait pas été possible. Il fallait cependant trouver une solution pour communiquer, par quelque moyen que ce soit.

Marie-Claude MUGNIER, institutrice et conseillère municipale, nous présenta alors un exemple de bulletin fabriqué à peu de frais dans un petit village du sud de la France où ses parents résidaient.

Et c’est ainsi que germa l’idée que nous pourrions, nous aussi, faire paraître mensuellement les brèves de la commune. En plus des informations municipales, toutes les informations du monde associatif seraient également intégrées puisque les associations locales seraient partie prenante dans le projet.

Si la présentation et la conception de De Bouche…à…Oreille… a quelque peu évolué, son but premier est, quant à lui, resté intact : donner le maximum d’informations à nos concitoyens, dans un délai raisonnable.

A l’origine, De Bouche à Oreille est réalisé en interne et duplicopié sur les presses de la mairie. Il se présente sous forme d’un A4 recto-verso, noir et blanc. Le nom «De Bouche …à…Oreille…» a été trouvé à l’école Jules Ferry. Il conservera « ses petits points » jusque juin 2001, date à laquelle le magazine connaîtra sa première refonte et deviendra un quatre pages A4.

En février 2004, suite à l’audit de communication demandé par la Ville, De Bouche à Oreille « prend des couleurs » et est réalisé par une agence de communication. L’expérience, devenue trop onéreuse pour un simple quatre pages, sera arrêtée en septembre 2006.

Depuis septembre 2006, la rédaction et la mise en page sont revenues en mairie. Et c’est avec finalement peu d’investissement, que De Bouche à Oreille connaîtra à nouveau quelques refontes : en 2006, il comporte 4 pages A3 ; en 2009, il passe à 8 pages. En septembre 2011, la feuille d’informations connait son ultime mutation : de simple journal, De Bouche à Oreille devient un véritable magazine de 16 pages !

Le contrat d’impression de votre magazine s’arrêtera en septembre prochain. Nous vous proposons donc de participer à sa future évolution. Deux options s’ouvrent à nous. La première consiste à conserver le Bouche à Oreille dans sa version actuelle, soit un 16 pages mensuel. La seconde consiste à vous proposer un trimestriel «papier» plus conséquent et à miser davantage sur l’information numérique par le biais de newsletters, des réseaux sociaux ou encore du site internet de la ville. Merci de prendre quelques instants pour répondre au questionnaire ci-dessous.

Répondez à notre enquête

  • Nom du fichier : Questionnaire bao
  • Taille : 666.67 Ko
yes /

Télécharger