Extinction partielle de l'éclairage public

La ville opte pour une extinction partielle de l'éclairage public

La Municipalité a décidé d’initier des actions en faveur de la maîtrise des consommations d’énergies. 
Une réflexion a ainsi été engagée par le conseil municipal sur la pertinence et les possibilités de procéder à une extinction nocturne partielle de l’éclairage public, via l’application VOOTER notamment. 
92 % des votants s’y sont montrés favorables. 
Outre la réduction de la facture de consommation d’électricité (estimée à 33 000 € HT), cette action contribuera également à la préservation de l’environnement par la limitation des émissions de gaz à effet de serre et la lutte contre les nuisances lumineuses. Les modalités de fonctionnement de l’éclairage public relèvent du pouvoir de police du maire, qui dispose de la faculté de prendre à ce titre des mesures de limitation du fonctionnement, compatibles avec la sécurité des usagers de la voirie, le bon écoulement du trafic et la protection des biens et des personnes. Et pour répondre aux nombreuses remarques que vous nous avez fait parvenir, d’après les retours d’expériences similaires menées dans un certain nombre de communes, il apparaît que l’extinction nocturne de l’éclairage public n’a pas d’incidence notable : à certaines heures et certains endroits, l’éclairage public ne constitue pas une nécessité absolue. 
Aussi, à compter du 11 juin, l’éclairage public sera éteint de minuit à 6 heures en semaine et de 2 heures à 6 heures dans la nuit du samedi au dimanche. Un point sera fait en octobre lors du changement d’horaire.